Gilles Legardinier en dédicaces à Nantes le 25 octobre. Interview

Gilles Legardinier publie « Pour un instant d’éternité » son nouveau roman aux éditions Flammarion. Il sera en dédicace à l’Espace culturel E.Leclerc Paridis le 25 octobre 2019 à 17h30.

Dans « Pour un instant d’éternité », vous faites renaître le panorama et l’ambiance de Paris au XIXe siècle. Comment avez-vous procédé avec votre fille Chloé pour décrire le plus précisément possible cette époque ?

J’ai choisi de situer l’action de mon roman à la fin du XIXe siècle parce que c’est l’âge d’or des passages secrets – comme ceux que crée mon personnage principal. On a déployé à cette époque des trésors d’ingéniosité pour en inventer. Lorsque j’ai imaginé l’histoire, voilà près de dix ans, je me suis documenté sur l’époque, et j’ai découvert bien plus qu’un décor. J’ai trouvé qu’il existait une ressemblance frappante entre cette période et ce que nous vivons aujourd’hui : des révolutions technologiques, une population perdue éprouvant le sentiment d’être les laissés-pour-compte du progrès. Il y avait beaucoup à apprendre. Devant la masse de documentation à dominer, et autant pour le vivre avec elle que pour lui permettre de découvrir, j’ai proposé à notre fille, Chloé, de m’aider. On a écumé les archives, rencontré les spécialistes, visité et appris ensemble. Extraordinaire !

En parallèle du dynamisme déployé à Paris lors de l’Exposition universelle, une vie tout aussi trépidante existe sous les pieds des Parisiens. Vincent, votre personnage principal, crée des passages secrets. Que représente pour vous ce « métier » qui vous a donné envie d’écrire ce livre ?

Le personnage principal du livre, Vincent, invente et réalise des passages secrets sur mesure pour les riches et les puissants. Qu’ils soient d’anciens nobles ou de nouveaux industriels, tous ont quelque chose à cacher ou à protéger. C’est une facette discrète de ce monde en pleine mutation dans laquelle nous pénétrons. Celle des secrets et des vrais pouvoirs…

Le personnage est né parce que j’ai moi-même découvert une pièce secrète dans un immeuble parisien, comme je l’explique à la fin du roman. J’ai été fasciné, intrigué, et l’étincelle est née.

Quelles ont été vos sources d’inspiration pour créer les traits de caractère des personnages de ce roman ?

Tous mes romans mettent en scène des personnages, hommes ou femmes, qui ont besoin d’apprendre quelque chose sur eux-mêmes ou sur le monde pour devenir enfin libres. C’est tout l’enjeu de nos vies : nous confronter à ce qui nous oblige à nous dépasser pour trouver notre place. L’humanité dans laquelle je vis, tout ce que j’éprouve devant les destins que je croise, est ma seule source d’inspiration.

Vous publiez régulièrement de nouveaux livres. À quoi ressemblent vos journées d’écrivain ? Avez-vous une routine d’écriture ?

Aucune routine, juste des envies ! J’imagine mes histoires sur des années, je les laisse mûrir en moi, et quand elles sont prêtes, je les couche sur le papier. En période d’écriture, je suis devant mon écran à 3 h 30 du matin et j’écris jusqu’au moment où tous nos partenaires arrivent à leur bureau, ensuite je suis disponible pour le monde, heureux d’avoir déjà fait ce qui compte tant pour moi.

Un mot pour vos lecteurs nantais qui pourront vous retrouver en dédicace le 25 octobre à l’Espace culturel E. Leclerc Paridis ?

Je suis toujours heureux de rencontrer celles et ceux pour qui j’écris. Je n’ai pas eu beaucoup l’occasion de venir à Nantes, et je me réjouis d’être présent dans cette région que j’aime tant à titre personnel !

Crédit photo : © Vincent Colin / Coming Soon Prod