Thouaré sur Loire : Victoria Barande au service des futurs mariés « Etre wedding planer ne se résume pas qu’à la décoration »

Installée depuis juillet dernier à Thouaré sur Loire, Victoria Barande a décidé de mettre ses compétences au profit du plus beau jour de la vie de nombreux couples. Rencontre avec cette passionnée de Mariages, qui nous plonge dans son métier de Wedding Planner, venu tout droit des Etats Unis et qui émerge actuellement en France.

Après un BTS Commerce International et un Master Géomarketing et Stratégie territoriales, vous vous destiniez au métier de Cartographe. Pourquoi avoir décidé en 2014 de vous orienter vers le métier de Wedding Planner ?

Effectivement, après ces études relativement longues, un bel avenir de cadre s’ouvrait à moi. J’ai d’ailleurs débuté ma carrière dans une grande entreprise en CDD, en remplacement dans une moyenne structure, puis en CDI dans une Start-up. Mais ce rythme de travail très soutenu ne me convenait pas. J’avais à cette époque un bébé de 6 mois que je ne voyais quasiment pas et dont je ne profitais pas assez à mon goût. Mon mari, en sa qualité de cheminot, travaillait selon des horaires irrégulières et nous ne nous voyions également que très peu, ce qui commençait à nous peser. Les transports en commun, une charge de travail trop importante, des horaires à rallonge et une mauvaise entente avec l’équipe dirigeante ont eu raison de mon corps et de mon esprit. J’ai négocié une rupture de mon contrat et suis rentrée chez moi le cœur beaucoup plus léger.

Victoria’s Weddings est né après 6 mois de formation à distance avec un institut spécialisé.

Après quelques semaines de repos, j’ai pris rendez-vous avec un conseiller Pôle Emploi qui a parfaitement bien compris ma situation, et qui m’a aidé à réfléchir sur comment mettre mes compétences à profit pour vivre ma vie plus sereinement. En faisant des recherches, je me suis intéressée à ce métier, et cette forme de micro-entreprise m’a tout de suite séduite. Victoria’s Weddings est né après 6 mois de formation à distance avec un institut spécialisé.

Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots le métier de Wedding Planner ?

Etre Wedding Planner ne se résume pas qu’à la décoration. C’est d’abord un long travail de recherche de prestataires de tout métier, de tout budget et surtout de qualité. Etre Wedding Planner, c’est également se renseigner sur les dernières tendances de décoration, et sur tous les sites physiques ou web proposant de la décoration, et comparer les différents prix proposés. Etre Wedding Planner, c’est aussi arpenter les différents salons du mariage, grands ou petits, pour voir la concurrence, rencontrer de nouveaux prestataires et s’imprégner de tout ce qui se fait de nouveau dans le métier. Etre Wedding Planner, c’est enfin, pour moi qui est à mon compte, travailler continuellement pour me faire connaître, via les réseaux sociaux, le web, les cartes de visites et plaquettes ainsi que le bouche à oreille. C’est un travail quotidien qui me prend énormément de temps, mais qui me permet aujourd’hui d’être au maximum avec mes proches et qui me rend très fière. Je ne vis pas encore aujourd’hui de ce métier, mais la saison 2017 est chargée de réception, ce qui va pouvoir m’ouvrir de nouvelles perspectives de clientèle.

Comment fonctionnez-vous pour l’organisation des mariages ? Prenez-vous toute la cérémonie en charge ?

Au premier contact, je recense l’ensemble des besoins des futurs mariés, et leur propose les prestations qu’ils souhaitent. Il est très fréquent de discuter pendant quelques jours, voir quelques semaines au sujet des prestations, du budget et de la quantité de décoration, pour qu’eux et moi soyons sur la même longueur d’ondes. Mes clients et moi-même rencontrons les prestataires recommandés ensemble, pour que chacun se connaisse et adapte ses besoins.

Etre Wedding Planner ne se résume pas qu’à la décoration.

Une fois les grosses prestations actées, nous nous attelons à la décoration. Souvent, mes clients ont un thème ou des couleurs précises à respecter, mais je leur laisse autant que possible le choix des matières, des objets, de la forme des vases et des fleurs pour qu’ils sentent qu’ils ont quand même la main sur leur réception. Je m’occupe alors de la réalisation de leur urne, de leur livre d’or, de leur plan de table ou encore des cadeaux pour leurs invités.

Le fait de prendre en charge l’ensemble de la cérémonie leur appartient. Il est autant possible pour moi de régler toutes les prestations et la décoration, comme de les accompagner simplement. C’est un choix qui leur revient, soit de passer par du clé en main, soit de collaborer avec moi sur de l’accompagnement, du coaching et du conseil. Quoi qu’il en soit, je tiens à ce que mes mariés ne s’occupe que du strict minimum pour la préparation des différents lieux de réception : j’installe la cérémonie laïque, la décoration de l’église et du lieu de réception, et je reviens désinstaller le lendemain ou le surlendemain. Mes clients ont également entre leurs mains mon planning de travail, étalé dans le temps jusqu’au Jour-J et le planning de la journée. Ils savent où j’en suis à chaque étape et quelles informations ils doivent me donner pour que je ne soit pas prise au dépourvu.

Combien de temps vous faut-il pour organiser un mariage entre le choix d’une thématique et la cérémonie finale ?

Tout dépend du client : si ce dernier me contacte 18 mois à l’avance, j’aurais 18 mois pour organiser son mariage. Si c’est 6 mois, je n’aurais pas d’autre choix que de respecter ce délai. Néanmoins, le choix du lieu de réception sera extrêmement réduit si le délai est très court: certains lieux de prestige comme des châteaux, fermes, granges ou domaines viticoles, se réservent presque 2 ans à l’avance ! Pour une organisation optimale, je partirais sur un délai de 1 an environ, le temps pour mes clients et moi-même de valiser les choix cruciaux : le lieu, le traiteur, le photographe, l’animation musicale le baby-sitting ou encore la voiture, et de travailler au maximum sur les détails de leur décoration.

Quelle est la demande la plus étonnante que vous ayez reçue ? 

Pour le moment, je n’ai pas eu de demande très farfelue à mes yeux, mais certains couples de futurs mariés ne pèsent pas assez le fait que tout travail se paie, et que les prestataires que je recommande doivent également vivre de leur métier. Une réception à 150 convives, avec dîner assis, dans un lieu d’exception et avec les prestataires essentiels ne peut pas se conjuguer avec de la vaisselle jetable en carton, de la nappe en papier et avec des mariés qui se chargent du lavage à la main de la vaisselle en fin de soirée. Je considère que chaque réception doit être cohérente jusqu’au moindre détail, et adaptée au budget des futurs mariés. Je ne me gêne d’ailleurs pas pour leur dire que leur mariage sera également une vitrine de mon travail pour attirer d’autres futurs mariés, qu’il y a des choses que je serais enchantée de faire et que d’autres ne seront absolument pas envisageables.

 

Informations :

www.victoriasweddings.jimdo.com/07.62.55.73.42

 

Propos recueillis par Christelle
Secteur Nord-Loire
nordloire@hellonantes.fr

Crédit photo : Victoria Barande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *