Sainte Luce sur Loire : Murielle Plantard son combat pour la vie

Le 8 mars, journée internationale des Femmes, EUROPA DONA 44 organise une conférence en présence de Murielle Plantard. Lors de celle-ci, elle échangera avec les participants sur son opération d’un cancer du sein, puis du cœur, ainsi que de son périple à vélo de 4855 kms à travers l’Asie (Cambodge/Laos/Vietnam). Hello Nantes est allé à la rencontre de cette amoureuse de la vie.

Pourquoi avoir eu envie de vous lancer dans un défi sportif après votre cancer du sein, et votre opération du cœur difficile, le sport était t-il déjà au cœur de votre vie ?

Le sport a toujours fait partie de ma vie depuis l’enfance, j’ai ensuite étudié comment mon corps pouvait s’approprier le mouvement. C’est grâce à cette expérimentation que je vais trouver les moyens de me rééduquer, de l’utiliser en osmose avec mes douleurs post-opératoires. Une rééducation que je poursuis au quotidien sans relâche, une discipline nécessaire pour que mon corps reste le plus fluide possible malgré les maux qui cohabitent en moi aujourd’hui.

Lorsque j’ai appris ma récidive et l’ablation, je n’avais pas du tout envie de me faire opérer, alors j’y suis allée à vélo de Saint Nazaire à Nantes par les bords de Loire, juste pour appréhender au mieux cette épreuve. […] Et me voici dès ma sortie en 2014 sur les pistes de la Vélodyssée de Saint Nazaire à Saint Jean de Luz. 850 kms de rencontres pour témoigner, pour donner espoir en chacun que plus fort était la vie.

«J’ai appris que le courage n’est pas l’absence de la peur, mais la capacité à la vaincre» Nelson Mandela

Etiez-vous sensibilisée à la cause des enfants en situation de handicap avant votre maladie, et pourquoi avoir choisi d’aider un orphelinat au Vietnam à travers ce périple à vélo ?

Mon grand souhait à 12 ans était de travailler pour Médecins du Monde. La cause des enfants m’a toujours beaucoup émue. J’ai proposé à mon mari d’adopter, et nous sommes partis vers cette aventure sur Chiang Mai pour y accueillir notre fille. L’expérience je l’avais auprès des handicapés mentaux que j’entraînais bénévolement en gymnastique durant 4 ans en tant qu’éducatrice fédéral sport adapté, mais aussi dans un ESAT (Etablissement et service d’Aide par le Travail ndlr) dans la même période ; puis auprès d’une enfant ayant une maladie orpheline, à qui j’appris à marcher à notre grande joie avec les parents. Je ne vois pas le handicap en chacun de nous, je vois le potentiel et la possibilité de faire grandir ce potentiel tel qu’il soit.

Partir en Asie, c’était pouvoir aussi être proche des enfants mais pour beaucoup d’orphelinats, je devais payer pour pouvoir travailler bénévolement. […] Une leçon de vie sur l’essentiel, qui fut difficile de partager à mon retour mais que je peux comprendre.

Où avez-vous puisé votre force ? Ces défis sportifs ont t-il été un moteur pour vous ?

Complètement, ces défis m’ont permise de rester dans la vie.

Quel message souhaitez-vous faire passer auprès des femmes victimes de cancer du sein ?

Mon message est simple, avec humilité, compassion, j’aimerai transmettre à toutes que nous sommes femmes malgré tout, oui femmes. Prendre soin de soi, alimentation, rééducation, être dans un mouvement qui leur permet d’être bien avec leur corps et une tendresse pour elle même, un respect, un regard bienveillant sur ce qu’elles sont, et de garder à l’esprit de sourire.

Avez-vous un prochain défi sportif que vous souhaiteriez réaliser ?

Un autre défi, oui, déjà celui de retrouver une orientation professionnelle. Celle qui m’aidera à assumer pleinement ma vie.

le défi d’un autre périple, j’en ai plein la tête, celui de retourner travailler bénévolement dans cet orphelinat au Vietnam, celui de partir en reportage auprès des éléphants pour témoigner de l’urgence à sauvegarder ce pachyderme.

Un sourire à chaque coups de pédale, des rencontres, des conférences, des partages, des soins post opératoires au quotidien, un rythme pour ma fille, pour moi, pour qui sait, un nouveau film à construire, un nouvel espoir à partager.

 

Informations :

Conférence de Murielle Plantard

Mercredi 8 mars 2017 à 18 heures

Salle Municipale Louis Dagorne/17 Rue Jean Moulin/Sainte Luce sur Loire

Inscriptions auprès de Fabienne Renaud/sortiesed44@gmail.com/SMS au 06.80.32.58.51

 

Propos recueillis par Christelle

Secteur Nord-Loire

nordloire@hellonantes.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *